AccueilBenchicouKabylieArticlesPoèmesLittératureAlbumLiens

Le livre d'orE-mailChatForum

 


INTEMPÉRIES EN KABYLIE

       

La mobilisation est toujours de rigueur au sein du MAK

La mobilisation est toujours de rigueur au sein du MAKDe Tizi-Wezzu, Saïd Tissegouine / La mobilisation est toujours de rigueur au sein du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK). Conformément au plan d’action d’urgence tracé, les militants et patriotes du MAK se sont rendus aujourd’hui au village D’Ath-Saâda, commune d’Ifigha avec un camion chargé de nourriture pour l’acheminer à la commune d’Ait Zikki coupée du monde.

C’est vraiment l’ultime conclusion à tirer. En effet, conformément au plan d’action d’urgence tracé, les militants et patriotes du MAK se sont rendus aujourd’hui au village d’Ath-Saâda, commune d’Ifigha avec un camion chargé de nourriture. De là, ils doivent rencontrer les membres de la section locale dirigée avec abnégation par le militant Hocine Kemmache ainsi que la délégation d’Ath-Zekki qui doit ensuite acheminer l’aide vers sa région. Il faut retenir que M. Hocine Kemmache et ses camarades ont déjà fait une collecte importante au niveau de la commune d’Ifigha.

En clair, les dons collectés auprès des âmes charitables de Tizi-Wezzu par le président du MAK, M. Bouaziz Aït-Chebib, et une jeune équipe de bénévoles sont à considérer comme un complément. Pour la journée d’hier, le président du MAK et ses collaborateurs se sont effectivement rendu à Iferhounène et le village reculé de Tirourda où ils ont pu remettre les dons en question et, par la même occasion, se sont enquis de la situation des sinistrés sur le terrain. Les vaillants secouristes du MAK n’ont pu regagner la ville de Tizi-Wezzu qu’à minuit. Autrement dit, leur mission humanitaire est loin d’être une sinécure.

Sur les hauteurs de Kabylie, le thermomètre est descendu en dessous de zéro. A cela s’ajoute la faim et, surtout, le danger permanent de la route. La moindre fausse manœuvre, le véhicule dérape car la couche de neige condensée a formé une bonne couche de verglas ; ce qui facilite les dérapages. Nonobstant ces difficultés, les militants et patriotes du MAK ne se sont pas laissé aller au découragement. Bien au contraire. La preuve, c’est qu’aujourd’hui encore, ils ont décidé de prendre le taureau par les cornes en se rendant dans la commune d’Ifigha.

Nos lecteurs doivent savoir qu’au moment où ils ont pris la direction de leur destination, les flocons de neige qui tombaient fortement empêchaient toute visibilité à plus de trente mètres. Même dans la ville de Tizi-Wezzu, il était difficile de circuler aussi bien à pied qu’en voiture. Nos lecteurs doivent savoir également que seuls les militants du MAK et certaines volontés anonymes se sont mobilisés sur le terrain.

Autrement dit, mis à part le MAK aucune force politique n’a jugé bon de ressentir réellement le froid ou tout simplement prouvé sur le terrain son amour pour ce qui est appelée hypocritement « notre chère et belle Algérie » ou encore « notre vaillant peuple ».

Ces intempéries ont prouvé, encore une fois, que le personnel politique algérien ne considère la politique comme une activité lucrative. D’ailleurs, ils se sont déjà lancés dans la campagne électorale en vue de décrocher « la timbale » qui est de l’ordre de 300.000, 00 DA par mois et pendant 05 ans. Ces camelots et mendiants de la pension parlementaire sont toutes et tous connus sur la place publique. Il ne reste donc au peuple kabyle que d’ignorer complètement l’urne un certain 12 mai 20I2.

Source: © tamurt.info, mardi 14 février 2012



Copyright © 2004 - www.ziane-online.com

By Namo Interactive Inc.
All Rights Reserved.